Le WARTHOX Slam Basket est un tournoi parisien rassemblant la crème de la crème des joueurs français sur le jeu Super Smash Bros Ultimate.

Après sa première édition rondement menée en Octobre 2021 par WARTHOX en collaboration avec le Paris Basketball, il était temps de remettre le couvert avec un thème inédit : l’American Night.

Samedi dernier, ce sont plus de 150 personnes qui étaient présentes à la Halle Georges-Carpentier, pour jouer à SSBU, supporter ses joueurs préférés et taper la balle orange sur le terrain officiel du Paris Basketball.
Retour sur cette journée du 2 avril.

Nitox, le jeune prodige français remporte son premier tournoi majeur.

Élève de la Glutonny Academy (de la cuvée de Raflow, Mezcal et Modzai), Nitox fait partie de cette nouvelle génération de joueurs smash considérés comme la relève française qui rêvent de toucher les étoiles. Joueur pour le club Esprit Shônen, il est enfin parvenu ce samedi à remporter son premier tournoi notable en battant notamment des joueurs de renoms tels que Neeroz, Modzai et donc Raflow, son rival en finale.

“Je visais le top 8 au début de journée. Je me suis senti bien tout au long du tournoi, et finalement le Top 1 était accessible” explique le vainqueur.

Cette finale aura donc tenu toutes ses promesses, Raflow ayant réussi à reset Nitox en grande finale avant de sèchement s’incliner 3-0. L’endurance du numéro 2 français aura été mise à rude épreuve, lui qui aura joué 32 matchs au total contre 27 pour Nitox.

L’ancien joueur d’Hélios Gaming quant à lui a réalisé sa meilleure performance dans un tournoi rassemblant la crème de la crème des joueurs français (excepté Glutonny, ndlr). ”Je suis très content de ma performance contre ces grands joueurs”, explique-t il.

La sensation Nitox s’apprête à décoller vers les États-Unis à l’occasion du Genesis 8. 

Une performance hors-norme également mise en avant par son manager, Tamaru : “Je n’ai pas ressenti de pression dans son jeu. Il a été très endurant dans un tournoi long. Il a gagné contre un Raflow (joueur de l’équipe BMS, NDLR) en pleine forme.”

Sirknight et Kingël ont assuré.Du coté WARTHOX, la performance n’était pas au centre des priorités pour ce Slam Basket 2 : “Le brief de début de journée était simple : s’amuser, prendre du plaisir et ne pas se mettre de pression” explique Vortex, le manager Super Smash Bros Ultimate. “Au final, Kingël réalise une très belle performance (17e), et Sirknight également (25e) alors qu’il organisait le tournoi depuis des semaines”, a-t-il affirmé.

Le maître Sirknight (à gauche) accompagné de son élève Kingël (à droite). 

Le jeune parisien de 16 ans, ayant rejoint WARTHOX il y a 3 mois, est satisfait de sa journée : “J’ai toujours du mal à rentrer dans mes tournois, les premiers matchs sont toujours compliqués. Après ma défaite contre Flow, j’ai bien joué dans mon looser bracket. J’ai encore beaucoup de choses à apprendre” explique Kingël, satisfait.

De son côté, son mentor Sirknight n’avait pas la tête à la performance : “Ça fait quelques semaines qu’on travaille sur le tournoi. Je me suis beaucoup impliqué pour que le tournoi se déroule bien. Si on regarde ma performance, je suis satisfait, mais je n’avais pas trop la tête à cela.”, précise-t-il.

WARTHOX et le Paris Basketball, un projet parisien qui clique.

Associé pour la seconde fois dans le cadre d’un événement mêlant sport et esports, le duo WTX x PBB a été plébiscité par la communauté Super Smash Bros Ultimate française.

“On sent les progrès par rapport à la première édition. Les critiques et les retours ont été entendus.” explique Sirknight. Certains aspects devraient être améliorés. Le retour de toute la communauté Smash a permis une meilleure organisation pour cette seconde édition. “On est content des retours qui sont très positifs. Le prochain Slam Basket sera encore meilleur, vous verrez” termine-t-il.

Le Paris Basketball a mis à disposition, pendant une heure, son terrain officiel, pour le plus grand plaisir des smashers. 

“L’accès au terrain de basket est un vrai plus, ça a permis aux joueurs de couper du tournoi. La pause était bien organisée, les joueurs qui voulaient continuer le pouvaient et c’est une très bonne idée” affirme le manager d’Esprit Shonen Tamaru. Il enchaîne : “La salle était bien mieux exploitée que dans la précédente édition. Le stream était très bien également”.

WARTHOX et l’ensemble du staff remercient la communauté pour sa bienveillance et ses retours très constructifs ainsi que nos partenaires, le Paris Basketball, Konix interactive, Avast France et B&L Development, partenaires officiels de WARTHOX et ayant aidé à la création de cet événement.

Prochaine échéance pour l’escadron WARTHOX, THE ASCENSION #3 à Merignac ce samedi pour Kingël qui se déplacera à Mérignac tandis que Sirknight ira ce vendredi se ressourcer au Dōjo #23, la weekly parisienne idéale pour s’entraîner avec des joueurs de haut niveau.